perche a selfie

Le succès du bras pour Selfie

Publié le mars 3, 2015 | Par Pénélope | High Tech

Le Selfie, cette pratique vieille d’une quinzaine d’années, porte des noms au travers du globe qui ne sont pas toujours favorables : autophoto en France, ou égophoto à Québec. Le narcissisme de la pratique ne semble pas satisfaire tout le monde, mais a pourtant su séduire le plus grand nombre. Petit retour sur cette pratique, ses codes et ses outils.

Retour sur une pratique vieille comme le monde

Alors que les égyptiens transcrivaient par des hiéroglyphes et autres dessins schématisés les histoires des pharaons, les spécialistes se sont aperçus que l’artiste apparaissait quasi-automatiquement dans ces œuvres d’un autre temps. Les grecs eux-mêmes, et les romains après eux n’ont pas manqué de relater l’histoire de Narcisse, qui tant admirative de son image reflétée à la surface d’un lac, s’est trop penché et a fini noyée, avant d’être métamorphosée en cette magnifique plante des bords des points d’eau.
Par la suite dans le monde de l’art, l’autoportrait est devenu une épreuve à laquelle beaucoup se sont confrontés, tant le sujet est disponible et malléable : l’artiste lui-même.

L’autoportrait du virtuel et des réseaux sociaux

Mais les temps changent, et les comportements avec eux. Si bien qu’après les représentations du soi inscrites dans une pratique picturale, puis photographique, sont devenues des outils de représentation du soi en action. Messagers du réel, transcripteurs de vie, autosuffisances à peine cachées, les selfies ont vu le jour à cheval entre deux siècles. Ainsi, de nombreux réflexes ont été pris, et de nouveaux outils et innovations ont découlé de nombrilisme toléré.
Avec par exemple les drones, ou mini-drones, à roues, à hélices, ou encore fixés par un dispositif mécanique, les innovations ne manquent pas pour rendre honneur à l’image du soi.
L’un des moyens les moins couteux de faciliter la prise de Selfie, est le Bras pour Selfie, qui a été inventé en 1995 au Japon. Jugé d’abord comme étant une des inventions les plus inutiles de l’année, selon un ouvrage paru cette même année (101 un-uselessjapanese inventions —1995—, Kenji Kawakani), son inventeur doit aujourd’hui s’en frotter les mains, bien content d’une juste appréciation de son invention.

Le Selfie, meilleur moyen de relater sa vie est devenu une pratique mondiale en moins de dix années. Favorisé par les réseaux sociaux et leur généralisation, le Selfie a su faire des adeptes, générer des innovations et s’imposer comme une des voies de communication les plus massives du monde virtuel. Autant se dire qu’on n’a pas fini de faire parler de nous !

Crédit photo: France Info

Vous aimez cet article ? Partagez-le!

À Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *