stress post traumatique

Le stress post traumatique : comment le gérer ?

Publié le novembre 18, 2015 | Par Pénélope | Santé

Depuis le 13 Novembre dernier, l’onde de choc n’a pas faiblit et le traumatisme grandit chez les rescapés comme chez ceux qui ont assistés au carnage mais aussi les forces de l’ordre ou encore le personnel soignant. De nombreuses cellules psychologiques ont été mises en place partout en France pour tenter d’apaiser et anticiper les souffrances et angoisses étroitement liées aux récents évènements. Cet article vise à mieux comprendre le stress post traumatique mais surtout à percevoir comment le gérer. Explications…

Un syndrome fréquent

Du notamment à la peur mais aussi à l’incompréhension face à l’horreur de cette situation imprévisible et exceptionnelle que celle des attentats, la plupart des personnes en lien direct ou pas avec cet évènement tragique subissent ce que l’on appelle un choc post traumatique qui peut être particulièrement violent.

Une situation fortement imprégnée d’angoisse qu’il leur faudra apprendre à gérer durant des mois, voire des années et qui peut provoquer psychoses et changements de comportement importants, voire des idées suicidaires provoquées par des cauchemars incessants.

La thérapie comme fil rouge

En somme, il ne faut jamais négliger les conséquences psychologiques d’un attentat sur les rescapés. Véritable maladie que l’on retrouve également chez les soldats de retour de la guerre, le stress post traumatique doit supposer un suivi psychologique sur la longue durée pour prévenir d’éventuels passages à l’acte.

Selon l’OMS le type de traitement à privilégier n’est pas celui médicamenteux mais plutôt une thérapie cognito- comportementale permettant en quelque sorte de déprogrammer certains réflexes liés au traumatisme et surtout aux images.

Vous aimez cet article ? Partagez-le!

À Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *