Arrêter de fumer

Tabagisme : les méthodes les plus efficaces pour arrêter selon les internautes

Publié le novembre 27, 2016 | Par Pénélope | Santé

Faire ses adieux aux péripéties nicotiniques est, certes, une expérience laborieuse, jonchée d’obstacles et de tentations, mais aussi une véritable ode à la bonne santé, dans le dessein de retrouver le souffle et le cœur de vos 20 ans. Pour l’immense majorité des « tobacco addicts », l’envie de tabac peut s’avérer particulièrement puissante, au point d’altérer la rationalité de l’individu. Parce que la santé globale est un pilier incontournable du développement personnel, voici les méthodes qui vous permettront de relever le défi en maximisant vos chances. Des thérapies de groupe aux substituts, en passant par la technologie, voici le top 3 des méthodes infaillibles pour écraser votre dernière cigarette, selon un sondage mené par Midi Libre auprès d’un échantillon représentatif des fumeurs de France.

#3 Le plan des 5 jours

Peu connue des fumeurs, cette méthode se positionne pourtant en troisième place du classement des méthodes efficaces pour arrêter de fumer. Généralement proposée par des associations anonymes, elle s’applique en thérapie de groupe et propose une « aventure humaine » de 5 jours pendant lesquels les candidats évitent les aliments « déclencheurs », comme le café et l’alcool, et se tiennent à un régime à base de fruits, de légumes et surtout d’eau. Il est généralement recommandé de ne pas fumer quelques jours avant le début de la « thérapie ».

#2 Les substituts nicotiniques

Patchs, gommes ou sprays, les substituts nicotiniques ont été, jusqu’à récemment, l’alternative la plus viable à la cigarette pendant la période de sevrage. Bien qu’ils ne provoquent généralement que peu d’effets secondaires, ils peuvent générer une addiction du fait de leur teneur en nicotine. Les gros fumeurs préféreront les patchs de 6 mois, et les « fumeurs du dimanche » pourront se contenter de pastille à suçoter pendant quelques semaines.

#1 La cigarette électronique

Bien qu’elle soit sujette à un débat houleux entre les législateurs des pays de l’Union Européenne, la cigarette électronique a révolutionné le « marché » de la lutte contre le tabagisme. Ni cigarette ni médicament, elle rassure par la gestuelle « classique » qu’elle maintient, et permet de se défaire peu à peu de la nicotine et de « vapoter » des substances certes nocives, mais à degré infiniment moindre que celui de la cigarette. Notons qu’au vu de sa récence, cette méthode n’a pas encore fait l’objet d’études poussées pour en cerner explicitement les contours.

Vous aimez cet article ? Partagez-le!

À Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *