Un dirigeant d'école de commerce

Portrait de 2 dirigeants issus d’écoles de commerce

Publié le juillet 8, 2019 | Par Pénélope | Orientation

On pourrait facilement penser que les dirigeants issus d’écoles de commerce possèdent tous le même parcours… Ce qui est loin d’être le cas ! Nous vous présentons deux profils très différents, mais avec les mêmes ambitions : Emmanuel Faber, diplomé d’HEC ; et Alexandre Ricard, diplômé d’ESCP Europe.

Emmanuel Faber – Directeur Général de Danone

Né à grenoble en 1964, Emmanuel Faber passe son enfance dans les Hautes-Alpes. Très croyant depuis sa jeunesse, il suit un parcours scolaire catholique plutôt classique. Au début des années 80, il passe son baccalauréat. Six ans après, le voilà diplômé d’HEC Paris. Grand sportif, il excellait en ski, en alpinisme et au décathlon au sein de l’école.

Son discours atypique devant les élèves d’HEC le 24 juin 2016 l’a révélé au grand public et a marqué les esprits. Mais avant de pouvoir s’exprimer devant la nouvelle génération de diplômés de la prestigieuse école, Emmanuel Faber a vécu des expériences personnelles (notamment avec son frère cadet, décédé, qui souffrait de troubles bipolaires) qui l’ont poussé à s’intéresser à l’éthique et aux autres. Ainsi, il a visité des lieux réputés pour leur niveau peu élevé : favelas sud-américains, jungle de Calais, maisons pour mourants en Inde… Par ces expériences, il découvre « la beauté de l’altérité » qui changea sa vision du monde. Emmanuel en arrive à la conclusion que « désormais après toutes ces décennies de croissance, l’enjeu de l’économie, de la globalisation, c’est la justice sociale. Sans justice sociale il n’y aura plus d’économie ». Un discours à contresens du politiquement correct, qui aurait pu ne jamais sortir du cercle privé de la grande école.

Après son diplôme à HEC, il se dirige vers la finance à la City de Londres. Il entre à Barings Bank, et y reste durant 5 années, ce qui lui permet d’écrire un livre sur les dérives de la finance : Main basse sur la cité (Editions Hachette, 1992). Il entre chez Danone en 1997 grâce à Franck Riboud (venant de succéder à son père) qui le repère. Emmanuel devient “directeur finances, stratégies et systèmes d’information”. Puis, il gravit les échelons : directeur général de la zone Asie Pacifique ; directeur général délégué de Danone ; et enfin, directeur général de Danone.

En 2019, il annonce renoncer à sa retraite chapeau de cadre chez Danone afin de ne toucher que la retraite classique des salariés du groupe.

Alexandre Ricard – PDG de Pernot Ricard

Le plus jeune président d’un groupe du CAC 40 est l’un des petits-fils de Paul Ricard, créateur de l’alcool du même nom. Malgré son appartenance à la famille et à l’histoire des Ricard, il va échouer son entretien d’embauche dans l’entreprise familiale !

Né en 1972 en France, il a vécu une grande partie de son enfance à Andorre et aux États-Unis. Sa mère le pousse à explorer tous types de loisirs : piano, karaté, langues… Touche à tout, la gestion d’une entreprise l’a toujours attiré : il affirmait d’ailleurs dès ses 12 ans qu’il en ferait son métier ! Après le lycée, direction la classe prépa à Paris. Pour atteindre ses objectifs, il passe ses week-ends à travailler – en s’autorisant tout de même quelques fêtes les samedis soir. Il intégrera ESCP Europe, d’où il sort diplômé en 1995.

Fraîchement sorti de l’école, il tente d’intégrer l’entreprise de la famille. Le DRH de Ricard Pernot refuse sa candidature : « ce n’est pas parce que vous êtes un Ricard que vous aurez un bon poste. » Alexandre décide alors d’effectuer un Service National en Entreprise en tant que consultant, puis choisit de reprendre ses études. Il est admis dans pas moins de 3 prestigieux MBA américains. Il choisit la Wharton School of Business avec la spécialisation en Finance et en Entrepreneurship, ainsi qu’avec un M.A. en affaires internationales. Persévérant, il choisit de retenter sa chance à Pernot Ricard.

Son oncle, alors PDG de la société, ne veut pas favoriser son neveu. Il choisit de le mettre à l’épreuve. Alexandre intègre d’abord le département “Audit et Développement” à Paris. Puis, il accumule les expériences à l’international (Dublin, Hong Kong) durant 6 ans. En 2011, il finit par rejoindre le Bureau exécutif du Groupe à Paris, en tant que directeur général adjoint, chargé du Réseau de distribution. En 2012, il est élu à la fonction de PDG, suite au décès de son oncle.

Ces deux grand dirigeants d’un groupe du CAC 40 ont pour point commun d’avoir tous les deux effectué leurs études dans une école de commerce à Paris. Pourquoi pas vous ?

Vous aimez cet article ? Partagez-le!

À Propos de l'Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *